Chenille processionnaire du Pin

Une chenille en passe de conquérir la presque-totalité du territoire français.

Vie municipale

Publié le vendredi 13 avril 2018

Les soies urticantes de la chenille contiennent une toxine urticante (Thaumetopoeapityocampa) dangereuse pour les animaux domestiques notamment pour les jeunes chiens et chats, mais aussi pour les êtres humains.

Moyens de lutte :

  • Destruction des nids (incinération_ attention le port d’équipement de protection est indispensable et il faut avoir une autorisation de brûlage)
  • Echenillage : installation d’un piège sur l’arbre (collerette entourant le tronc de l’arbre, percé d’un trou débouchant dans un sac plastique)
  • Faciliter l’installation des auxiliaires comme les mésanges en installant des nichoirs : 1 mésange peut manger jusqu’à 40 chenilles en 1 journée.

Partager cette page sur :